17/09/2004

Femme de tous les jours.

                                                                                                                                   © Sabam Alain Gattegno.
 
Je suis la femme de tous les jours
l’épouse du meilleur pour le pire
tu ne penses plus à mon désir
que tu sculptais de tes doigts gourds.
 
(refrain)
 
Tu étais mon prince, mon héros
j’ai cru en toi et pardonné
les maîtresses qui t’ont passionné
tu me dédaignais encore trop
 
(refrain)
 
J’ai mis des perles dans les cheveux
ternies par ton indifférence.
Je voulais être la préférence
admirée par ton regard bleu.
 
(refrain)
 
Maint'nant que l’enfant est parti
les sens vides, morne horizon,
tu parles d’amour sans un son.
Inutile, tu combles mon lit!
 
(refrain)
 
Je suis encore vierge d’amants,
parle moi avec ta tendresse,
cet élixir, ce vin de messe.
Dis moi "je t’aime", il en est temps.
 
(refrain)
 
A ma prière tu restes sourd,
la clef est sous le paillasson,
mes amours seront foison.
J’étais ta femme de tous les jours.
 
(refrain)
 
REFRAIN.
Mes rêves éclatés
vont me déchirer,
j’ai pourtant aimé! 
Désaveu d’amour.
Femme de tous les jours.

17:58 Écrit par Al. | Lien permanent |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.